Haut

Poser 1 question

Le somnambulisme

Il existe différents troubles du sommeil appelés parasomnies : cauchemar, terreur nocturne et somnambulisme.

Le somnambulisme caractérise les personnes qui s'agitent, se déplacent ou parlent durant leur sommeil.

Qu'est-ce que le somnambulisme ?

Le somnambulisme est un trouble du sommeil, ou plus précisément de l'éveil, car il s'agit d'un éveil incomplet, sans conscience.

Le somnambulisme touche principalement les enfants, et en particulier les garçons de 7 à 12 ans. Cependant, de 10 à 20% des adultes en seraient victimes.

Durant une crise de somnambulisme, la personne va s'agiter dans le lit, prononcer des paroles tout en étant endormie, voire se déplacer dans la maison et réaliser des actions complexes. Ses yeux seront grands ouverts, sa perception sera effective, mais il sera inconscient de ses gestes et de ses paroles.

Une crise peut durer de 10 à 30 minutes pouvant se manifester plusieurs fois par mois. Comme le somnambulisme s'observe durant le sommeil profond, la personne ne se souviendra pas de sa crise durant la nuit.

On distingue trois catégories de somnambulisme :

  • le somnambulisme (léger) : mouvements dans le lit, déplacement au sein de la maison,
  • le somnambulisme à risque : mouvements dangereux, fréquence hebdomadaire de crise supérieure à 2 fois,
  • le somnambulisme terreur : mouvements violents, hurlement, risque de défenestration.

Somnambulisme : les causes

Les crises de somnambulisme peuvent provenir :

  • de facteurs génétiques héréditaires,
  • d'un stress ou d'un traumatisme émotionnel,
  • de migraines (prédominance chez les femmes),
  • de maladies : épilepsie, maladie de Gilles de la Tourette, poussée de fièvre,
  • de modification hormonale comme la puberté,
  • de médicaments psychotropes.

Les conséquences du somnambulisme

Les somnambules ne sont pas conscients de leurs actes. C'est pourquoi ils peuvent se blesser durant leur crise ou blesser une autre personne. Les risques majeurs sont :

  • la défenestration,
  • la chute dans les escaliers,
  • l'accès facile aux objets tranchants (couteaux à cuisine),
  • rouler en voiture (pour les adultes).

Somnambulisme : les traitements

Chez les enfants, les crises de somnambulisme peuvent disparaître toutes seules. Une psychothérapie est conseillée si les crises sont accompagnées d'anxiété de l'enfant.

Pour le somnambulisme terreur, un traitement médicamenteux est possible (antidépresseurs, somnifères).

Dans tous les cas, il est important de veiller à la sécurité des adultes ou des enfants, en prenant des mesures préventives, comme :

  • dormir au rez-de-chaussée,
  • bloquer les portes,
  • fermer les fenêtres,
  • enlever les clés de voiture.

Les troubles du comportement en sommeil paradoxal (TCSP)

Le trouble du comportement en sommeil paradoxal est une parasomnie, comme le somnambulisme, auquel il ressemble beaucoup. En effet, on retrouve la même agitation pendant le sommeil. Pourtant, ce sont deux troubles très différents :

  • Le trouble du comportement en sommeil paradoxal a lieu pendant le sommeil paradoxal (et non le sommeil profond).
  • Ce trouble affecte principalement des hommes, âgés de plus de 60 ans. Le plus souvent, ces patients ont souffert de parasomnie pendant leur enfance.
  • Le TCPS se rattache le plus souvent au rêve en cours.
  • Le TCPS se caractérise par une forte agitation et des gestes violents, mais cette activité est peu précise et peu élaborée, comparée à celle du somnambule.

Il est important de consulter en cas d'apparition de trouble du comportement en sommeil paradoxal. En effet, le TCSP peut être précurseur de certaines maladies neurodégénératives. De plus, il existe des traitements médicamenteux pour lutter contre ce trouble.

Cette page vous a intéressé ?

Envoyer à un ami
Télécharger & imprimer le guide

Pour aller plus loin ...

  • Que faire en cas de somnambulisme ?  | FICHE PRATIQUE

    Le somnambulisme est un trouble du sommeil qui concerne environ 20 % d’enfants (10 fois moins d’adultes), et particulièrement les garçons. Les cas spectaculaires sont ceux de somnambulisme déambulatoire, et il faut savoir bien réagir dans cette situat [...]

  • Sexomnie : détails sur le somnambulisme sexuel  | Astuce

    La sexomnie est une forme très particulière de somnambulisme et est beaucoup plus courante qu’on ne le pense. Elle est également un peu plus embarrassante que le somnambulisme. Les personnes atteintes de sexomnie (les sexomniaques) souffrent d’une activi [...]

  • Suis-je somnanbule ? Si oui de quel type ?  | Qr

    Bonjour à tous, Pendant un mois j'ai domie chez ma meilleure amie, elle a constaté qu'il mettais arriver 6-7 fois sur le mois de m'entendre parler, crier et même m'asseoir et effectuer des gestes durant mon sommeil. Je voulais savoir si j'étais pour auta [...]

  • Somnambulisme et terreurs nocturnes  | Qr

    Est ce que le somnanbulisme et les terreurs noctures nuisent au sommeil réparateur de l'enfant?

 

Trouver un médicament

Ce critère permet de chercher votre médicament par :
  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).
Recherche avancée

Poser une question

Téléchargements

Le guide du sommeil
Le guide du sommeil

Guide, question-réponses, astuces
77 pages - 2014 - pdf

 Télécharger e-Bibliotheque : 5100 documents Gratuit

Retrouver ComprendreChoisir sur :

Somnanbulisme : infos sur le somnambulisme
© 2007-2014, Fine Media | Qui sommes-nous ? | Contact | CGU | Charte de modération | Plan du site | Devenez rédacteur
Professionnel, soyez présent gratuitement sur notre site | Recevoir des demandes de devis, contacts qualifiés | Publicité & partenariats | Agence RP, eRéputation

Enquête "La santé & vous"

Participez à notre enquête en répondant à quelques questions sur l'univers de la santé. Cela nous permettra de mieux répondre à vos attentes.

Je participe Non Merci

Merci d'avance de votre participation !

L'équipe ComprendreChoisir.