Vos questions sont entre de bonnes mains

La terreur nocturne

Partager
Envoyer par email

Il existe différents troubles du sommeil appelés parasomnies : cauchemar, terreur nocturne et somnambulisme.

Les terreurs nocturnes sont un trouble du sommeil faisant partie des parasomnies. Les crises de terreur nocturne peuvent être très violentes.

Qu'est-ce que la terreur nocturne ?

Les terreurs nocturnes se manifestent par des crises violentes :

  • physiques : mouvements brusques, agitation, hurlement, yeux ouverts vitreux, somnambulisme,
  • physiologiques : tachycardie, anxiété, peur.

Contrairement aux rêves, elles apparaissent durant le sommeil lent profond. Les personnes ont en général du mal à se réveiller durant la crise, même avec l'aide d'une tierce personne, et elles ne se souviennent pas de ce qu'elles ont rêvé.

Bien que certains adultes soient pris de terreurs nocturnes, ces crises sont plus fréquemment observées chez les enfants de moins de 15 ans.

Terreur nocturne : les causes

Bien que l'origine des terreurs nocturnes soit encore mal comprise, elles trouveraient leur origine dans un dysfonctionnement du système nerveux. En particulier, le développement incomplet du système d'éveil.

À cela s'ajoutent les causes d'ordre médical (maladie infectieuse) et psychologique (problème familial, travail).

Les conséquences des terreurs nocturnes

Les terreurs nocturnes à répétition sont à prendre au sérieux surtout chez l'enfant. Elles peuvent démontrer un problème de développement d'ordre affectif ou social.

Les terreurs nocturnes peuvent aussi être accompagnées de somnambulisme, et l'enfant risque ainsi de se blesser ou de blesser quelqu'un d'autre.

Terreur nocturne : les traitements

L'origine des terreurs nocturnes étant principalement psychologique ou liée au développement de l'enfant, une psychothérapie reste l'un des traitements privilégiés chez l'enfant.

Dans une crise de terreurs nocturnes :

  • Il faut éviter de réveiller l'enfant ou l'adulte de sa crise.
  • En le réveillant, la personne se rendormira et risquerait de refaire des crises.
  • Il faut toutefois s'assurer de la sécurité des personnes lors d'une crise, surtout à cause des mouvements brusques.
  • Parler doucement et avec une voix calme aide les personnes à se rendormir.

Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).
Ces médicaments sont des exemples du dictionnaire, sans rapport avec l'objet de cette page. Avant toute médication, consultez impérativement votre médecin ou votre pharmacien. Tous les médicaments

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

Avec notre newsletter hebdo, recevez enfin des réponses fiables à vos questions du quotidien dans votre boite aux lettres !

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.