Vos questions sont entre de bonnes mains

/ Sommeil / Questions / Réponses / Forme et bien-être /

Terreurs nocturnes chez l'adulte et microkinésithérapie

Terreurs nocturnes chez l'adulte et microkinésithérapie

Question posée par bvera 09/09/2010

J'ai 50 ans et je suis victime de terreurs nocturnes très invalidantes, cela se produit pratiquement chaque soir environ 1/4 d'heure après m'être endormie. Ces crises deviennent de plus importantes, mon conjoint me réveille et je ne parviens plus à me rendormir, je suis de plus en plus fatiguée. J'ai vu que la microkinésithérapie pouvait aider ???
Merci de me répondre, cordialement

Suivre la discussion Partager Signaler
Envoyer par email
Répondre

Vous devez être membre expert pour répondre à cette question.
Rejoindre notre réseau d'experts

Réponse de costes

Le 09/09/2010

Il s'agit ici de médecine parallèle développée par des kinésithérapeutes selon l'idée de "la mémoire des muscles". En gros, les traumatismes du passé sont somatisés par les muscles, et il faut donc détendre ces muscles pour faire partir les traumatismes.

Cela peut aider, on va dire, les manipulations des kinésithérapeutes sont effectives et peuvent aider à détendre. Mais soyons clairs, il s'agit d'un pis-aller : cela ne traite que les symptômes et la somatisation, pas la cause qui est psychologique (en tout cas, aucune étude scientifique n'a démontré la moindre efficacité sur les causes).
Au mieux, vous serez plus détendue, et c'est déjà ça.

Face à des terreurs nocturnes, il faudrait peut-être travailler sur la cause - et non les symptômes -, et donc aller voir un psychothérapeute pour vous aider. Mais d'ici là, ou en parallèle (et pas en remplacement), pourquoi pas ne pas essayer ?



Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
nicolas byl

laboratoire de correction et de protection de l'audition

Expert

m. vahé

Expert

salim djelouat

pr. en bioclinique et auteur scientifique

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Pour aller plus loin

Hypopnée du sommeil

Lorsque votre vie quotidienne subit l'impact d'un manque de sommeil ou d'une fatigue persistante, et que toutes les causes classiques ont été éliminées, il convient d'envisager une cause qui peut être difficile à diagnostiquer. Il peut s'agir en effet de [...]

Clinique du sommeil

Le sommeil ne permet pas seulement de reprendre des forces, il est indispensable au développement cérébral ou encore pour assurer certaines fonctions métaboliques. C'est pourquoi la recherche et le traitement en centres spécialisés se sont largement dével [...]

Troubles du sommeil : quelle part de l'hérédité ?

Jean-Louis Valatx, directeur de recherche à l’INSERM, écrit : « Les requêtes épidémiologiques ont montré qu'il y avait des familles de petits, moyens ou grands dormeurs. La plupart des familles sont « hybrides » avec un parent petit dormeur et l'autre gra [...]

Que faire en cas de somnambulisme ?

Le somnambulisme est un trouble du sommeil qui concerne environ 20 % d’enfants (10 fois moins d’adultes), et particulièrement les garçons. Les cas spectaculaires sont ceux de somnambulisme déambulatoire, et il faut savoir bien réagir dans cette situat [...]

Manque de sommeil

Stress, irritabilité, baisse de moral, sensibilité exacerbée... Le manque de sommeil influe sur notre humeur et notre capacité à gérer les petits tracas quotidiens. Mais bien plus grave : il altère notre santé, nous prédispose à certaines maladies et nous [...]

Ronflement et apnée du sommeil

En plus d’être gênants pour le conjoint, les ronflements peuvent être le symptôme d’une altération de l’état de santé qu’il convient de repérer et de soigner. L’apnée du sommeil est par exemple un trouble grave pouvant causer des ronflements. Zoom sur le [...]



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Newsletter

Chaque semaine des astuces et des actus dans votre boîte aux lettres !
Inscrivez-vous maintenant :

Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.